Chargement...

Actualités

Rencontre entre le premier ministre Brian Gallant et le président de la SANB : un bilan mixte

by sanb|17 août 2018

Petit-Rocher, le 17 août 2018 — En marge des célébrations du 15 août à Caraquet, le président de la SANB, Robert Melanson, a rencontré le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant. Cette rencontre a été organisée dans le cadre d’une réunion annuelle entre la Société et le gouvernement au pouvoir. Comme suite à cette rencontre, voici le bilan de la SANB :

Tout d’abord, la SANB tient à remercier le premier ministre Brian Gallant, ainsi que le député de Tracadie-Sheila Serge Rousselle et le ministre Brian Kenny d’avoir pris le temps de s’entretenir avec la Société lors de notre fête nationale. La SANB est très contente que le gouvernement l’ait écouté et qu’après plusieurs années, le premier ministre accepte de prendre en charge ses responsabilités en tant que ministre responsable des langues officielles en vertu de l’article 2 de la Loi sur les langues officielles.

En termes larges, la SANB est d’avis que la rencontre a servi à faire avancer le dossier des langues officielles et à cultiver un dialogue entre l’organisme et le gouvernement. Le gouvernement a eu l’occasion de faire valoir ses réussites auprès de la Société. La SANB, quant à elle, a pu présenter ses préoccupations par rapport à divers dossiers actuels, comme l’examen des infirmières et la privatisation de l’Extra-Mural, ainsi qu’à l’égard de différents dossiers phares comme l’avancement de la dualité (notamment en petite-enfance et en immigration), le développement économique régional, les ordres professionnels et la LLO, et la création d’un Secrétariat aux langues officielles.

Cela dit, la SANB était très déçue que le gouvernement ait profité du point de presse pour placer une pancarte du Parti libéral, plutôt que celle du Gouvernement du Nouveau-Brunswick. À la lumière de cette situation hautement partisane, la SANB sent le besoin de réaffirmer qu’elle n’est aucunement associée au Parti libéral du Nouveau-Brunswick ni aux autres partis politiques de la province et qu’elle est résolument un organisme non partisan. Une rencontre du genre est censée avoir lieu entre le président de la SANB et le premier ministre de la province, non pas le chef du Parti libéral.

Comme d’habitude, la SANB enverra une lettre de suivi au premier ministre avec une liste des points discutés lors de la rencontre, ainsi qu’une liste de questions spécifiques que le premier ministre s’est engagé à répondre avec diligence. Cette lettre sera diffusée sur toutes les plateformes de la SANB, ainsi qu’à tous nos membres et aux médias.

Tout compte fait, la réunion d’une durée de 90 minutes, soit 30 minutes de plus que prévu, était très constructive. La SANB compte tenir des réunions avec les chefs de tous les partis dans le cadre de la future campagne électorale.

-30-

Pour de plus amples renseignements :
M. Éric Dow, Responsable des communications et des relations publiques
communications@sanb.ca Téléphone portable : (506) 878-0948