Chargement...

Actualités

Rencontre avec le Premier ministre Graham : La SANB met cartes sur table

by sanb|26 janvier 2009

Rencontre avec le Premier ministre Graham : La SANB met cartes sur table

Suite à sa rencontre avec le Premier ministre Graham, et la plupart de ses ministres et députés acadiens, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) fait un bilan, somme toute, plutôt positif.

« Nous avons brisé la glace et fait une mise au point sur de nombreux sujets », a résumé Jean-Marie Nadeau, président de l’organisme. La rencontre entre les représentants politiques et ceux de la société civile acadienne s’est déroulée dans la clarté et le respect mutuel.

« En ce qui concerne notre système d’éducation postsecondaire, le premier ministre Graham a tout d’abord reconnu avoir commis une erreur en ne reconnaissant pas dans les textes le principe de la dualité au niveau de l’éducation postsecondaire, et s’est engagé à corriger le tir. Il nous a également annoncé que les recommandations du rapport de la Commission sur l’école francophone (et acadienne) de même que celles du Rendez-vous citoyen sur l’éducation postsecondaire ne subiraient pas le sort réservé à celles du rapport sur la gouvernance locale, et nous lui faisons confiance », poursuit M. Nadeau.

Au sujet de la réforme de la santé, la société civile connaît maintenant, et de façon très claire, la position du gouvernement, ainsi que sa ligne de défense contre la poursuite judiciaire en cours : la Loi constitutionnelle sur l’égalité des deux communautés linguistiques ne s’appliquerait pas au secteur de la santé. « Je n’ai plus besoin de dépenser ma salive pour prouver aux Acadiens et Acadiennes qu’au Nouveau-Brunswick, il y a deux poids et deux mesures en matière de droits. Cela va me laisser plus de temps pour m’atteler, avec l’ensemble de la communauté acadienne et francophone, à changer les choses», ajoute Jean-Marie Nadeau. « Mais, j’ai averti le gouvernement Graham que toutes les discussions futures sur le dossier de la santé dans sa composante judiciaire ne se feront qu’en présence des avocats de la poursuite acadienne et d’Égalité santé en français ».

D’autres sujets, tels que la situation des aînés et aînées francophones dans les foyers de soins de la province, le développement économique durable, l’endettement étudiant ont été abordés brièvement et feront certainement l’objet d’autres rencontres à venir.

« Au cours des prochaines rencontres, nous allons marteler le même message au gouvernement comme quoi ce qui relie tous ces enjeux, c’est l’égalité réelle et que nous voulons l’obtenir, de façon mature et responsable », conclut le président de la SANB.