Chargement...

Actualités

Prochain lieutenant gouverneur

by sanb|15 septembre 2009

Prochain lieutenant gouverneur

Le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Jean-Marie Nadeau, salue la nomination de Graydon Nicholas à titre de prochain lieutenant gouverneur de la province, tout en indiquant qu’il est important que le principal intéressé puisse servir son mandat dans les deux langues officielles.

Selon M. Nadeau, la nomination de M. Nicholas, ancien juge et membre des Premières nations, représente une ouverture importante envers l’un des peuples fondateurs du pays. Toutefois, M. Nadeau ajoute que le prochain lieutenant gouverneur, s’il espère représenter tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, devra apprendre la langue de Molière. Également, le président de la SANB est heureux que le premier ministre du Canada, Stephen Harper, ait considéré l’appui des chefs de partis, Shawn Graham et David Alward, qui endossaient la candidature de M. Nicholas. Mais, en bout de ligne, ce sont ces politiciens qui sont responsables de la nomination d’un unilingue à ce poste.

Dans un autre ordre d’idée, M. Nadeau estime que le nouveau Programme d’appui aux droits linguistiques, annoncé la semaine dernière, s’il n’est peut être pas parfait, représente tout de même une initiative importante dans le présent contexte. « Nous n’avions plus de programme depuis 2006. Il devenait donc impératif d’en avoir un pour permettre aux communautés francophones et acadienne de pouvoir compter sur un appui financier pour défendre nos droits devant les tribunaux. On a doublé le montant alloué, les communautés francophones ont été intensivement consultées, et ce nouveau programme comporte beaucoup de flexibilité. Les causes engagées depuis 2006, comme celle d’Égalité santé en français, auront accès à ce nouveau programme. Nous reconnaissons toutefois le droit à la dissidence et au questionnement, comme le fait Maître Michel Doucet, car certains groupes ne sont pas inclus, et la partie médiation pourrait poser des problèmes », a ajouté M. Nadeau.

Pour ce qui est de l’entente signée entre l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et le Secrétariat à la croissance démographique du Nouveau-Brunswick pour l’immigration francophone, M. Nadeau s’est dit déçu que la SANB n’ait pas été invitée à l’annonce officielle, compte tenu du rôle prépondérant joué par l’organisme dans ce secteur depuis 2002. « Nous sommes tout de même optimistes que cet apport de 10 millions $ sur quatre ans permettra à la SANB tout comme aux autres organismes travaillant dans le domaine de l’immigration francophone de pouvoir compter sur un appui financier pour faire avancer leurs projets innovateurs.»

Enfin, M. Nadeau désire féliciter la nouvelle présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, Mme Marie-France Kenny, dont les parents sont d’origine acadienne (de Ste-Rose au Nouveau-Brunswick).