Chargement...

Actualités

Message du président : Nous sommes, nous serons.

by sanb|16 novembre 2018

Nous semblons entrer dans une période sombre pour la francophonie canadienne.

Nous avons vu dans les derniers mois une intensification des discours négatifs à l’égard de la vitalité de nos communautés à l’extérieur du Québec, et maintenant les forces du populisme voudrait voir reculer nos droits collectifs, en Ontario comme ici en Acadie du Nouveau-Brunswick. Dans mon esprit, le tout est interrelié.

D’abord, la SANB se tient irrévocablement solidaire avec ses cousins franco-ontariens. Nous sommes prêts à nous serrer les coudes avec eux, et avec l’ensemble de la francophonie canadienne, pour lutter contre le recul de nos droits linguistiques. D’ailleurs, j’aimerais encourager tous les Acadiens et toutes les Acadiennes à se tenir debout et à rester vigilants, car nous ne sommes pas à l’abri des évènements qui se produisent actuellement chez nos homologues ontariens.

Les actions de Monsieur Ford, soit l’élimination du projet de l’Université de l’Ontario français et du Commissariat aux services en français, sont absolument répréhensibles et risquent d’encourager ceux et celles qui souhaiteraient le recul de nos acquis ici au Nouveau-Brunswick. Il faut être très clair : ces actions ne représentent ni plus ni moins qu’une tentative de désinstitutionnalisation de la francophonie ontarienne. Et sans ses institutions, une communauté se voit grandement fragilisée.

Ces nouvelles en Ontario viennent à quelques jours du discours du Trône du gouvernement Higgs. Dans sa lettre ouverte au premier ministre, publiée la fin de semaine passée, la SANB a encouragé Monsieur Higgs à voir son assermentation comme une occasion de réduire le fossé qui se creuse entre nos deux communautés linguistiques en respectant la spécificité des deux communautés de langues officielles et en démontrant concrètement son engagement envers la communauté acadienne.

Pour réduire les tensions linguistiques dans notre province, il est essentiel que le gouvernement conservateur rejette le populisme polarisant de son homologue ontarien et qu’aucun recul en matière de langues officielles ne se trouve dans son discours du Trône.

Robert Melanson
Président de la SANB

– 30 –

Pour de plus amples renseignements :

M. Éric Dow, responsable des communications et des relations publiques
communications@sanb.ca — Téléphone portable : (506) 878-0948