Chargement...

Actualités

Les attentes budgétaires de la SANB

by sanb|3 février 2014

Les attentes budgétaires de la SANB        

Petit-Rocher, le 3 février – Malgré les défis financiers de la province, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB). espère que le budget provincial, qui sera divulgué demain, contiendra des investissements en éducation, en immigration et pour le développement économique du Nord notamment.

La présidente de la SANB, Jeanne d’Arc Gaudet, estime que le gouvernement se doit d’investir de façon stratégique pour créer un environnement qui favorisa la croissance à court, moyen et long terme.

« Les défis en éducation sont multiples, considérant, entre autres, la petite enfance, la construction identitaire des jeunes francophones, l’endettement étudiant aux études postsecondaires et la mise à niveau des connaissances des adultes non diplômés. Investir dans l’éducation constitue un investissement et non une dépense afin d’assurer le développement socio-économique durable de notre province et d’atteindre des normes aussi élevées que dans les autres provinces. Nous attendons toujours la réponse du gouvernement au rapport de Pierre-Marcel Desjardins qui suggérait des investissements de plusieurs millions de dollars pour la construction identitaire », indique Mme Gaudet.

De plus, « la première stratégie en immigration francophone 2007-2013 n’a pas atteint  le maintien de l’équilibre linguistique dans la province, le taux d’attraction ayant été d’au plus 12 pour cent au cours des dernières années alors que l’objectif visé était de 33 pour cent. Ce n’est pas avec des vœux pieux que nous allons attirer et retenir des immigrantes et des immigrants francophones », à ajouter la présidente de la SANB.

Pour ce qui est du développement du Nord, Mme Gaudet croit que le gouvernement doit initier une approche concertée des communautés pour travailler avec le gouvernement afin de résoudre l’épineuse question de la création d’emplois pour que les jeunes reviennent chez eux et pour aussi attirer et retenir plus d’immigrantes et d’immigrants francophones. Si les régions deviennent fortes, cela risque de produire un impact positif sur les finances de la province assure la SANB.

Pour plus d’information, vous pouvez communiquer avec Mme Jeanne d’Arc Gaudet, au 383-7111.

La Société de l’Acadie du N.-B. est un organisme provincial voué à la défense et la promotion des droits et intérêts de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick.