Chargement...

Actualités

La SANB a des inquiétudes quant au Plan de 10 ans en éducation

by sanb|2 septembre 2016

Petit-Rocher, N.-B., le 2 septembre 2016 – La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) est inquiète de certains aspects du Plan d’éducation francophone rendu public par le gouvernement Gallant hier matin. Après une attente de plusieurs mois face au travail qui entourait le Plan, le résultat laisse la communauté acadienne et francophone avec plusieurs interrogations quant à l’avenir de l’éducation dans la province.

 

« Nous déplorons l’absence des détails sur les moyens nécessaires à la réalisation du plan. Sans ces détails, il est impossible de chiffrer les montants qui seront nécessaires pour mettre ce plan en œuvre. La problématique des fonds nécessaires pour faire face aux défis de l’éducation en situation minoritaire demeure entière. Le gouvernement doit y voir », déclare le président par intérim de la SANB, Philippe Beaulieu.

 

La SANB s’explique aussi très mal la réticence du gouvernement Gallant à imposer la dualité dans le système de service de garde dans la province. « Que faudra-t-il faire et prouver pour que le gouvernement provincial se rende à l’évidence qu’un milieu de garde bilingue est un milieu d’assimilation? L’éducation est un continuum qui débute dès la naissance. Nos jeunes enfants ont le droit à des assises fortes pour s’épanouir en français. Ça débute dans les milieux de garde. Nous sommes déçus qu’après toutes les représentations faites par la communauté, que le gouvernement reste si frileux » lance Philippe Beaulieu.

 

La SANB déplore que la communauté doive encore avoir le gouvernement à l’œil dans le dossier de l’éducation au lieu de pouvoir bâtir sur ses acquis.

 

-30-

 

Pour renseignements :

Pascale Paulin

Forté Communication

Tél. : 506.866.3420

www.sanb.ca