Chargement...

Actualités

LA GOUVERNANCE À LA SANB- MISE SUR PIED D’UN COMITÉ INDÉPENDANT

by sanb|1 janvier 2016

Le 28 novembre dernier, le forum citoyen de la SANB a tenu une journée de réflexion à Moncton pour revoir sa structure de gouvernance et examiner des modèles de gouvernance capables de répondre aux besoins et défis contemporains de la communauté acadienne et francophone.  Deux consultants en gouvernance et chercheurs à l’Institut canadien sur les minorités linguistiques ont accompagné les gens dans leur réflexion. Cette journée, qui a réuni plus d’une centaine de personnes provenant de tous les coins de la province incluant des membres du forum des organismes acadiens, était présidée par Bernard Richard.
Monsieur Richard dit que « repenser la SANB dans le contexte d’une crise importante nous donne l’occasion de relancer ce véhicule important de protection, de promotion et de revendication de nos acquis linguistiques au Nouveau-Brunswick. Notre fonction en tant que Groupe de travail consiste à proposer les grandes orientations devant inspirer une restructuration de la SANB. Celles-ci seraient soumises pour discussion lors d’une 2e journée de réflexion tenue en marge de l’AGA de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick devant avoir lieu au cours de cet hiver ». Or, les membres du Groupe de travail indépendant qui tentera de proposer des pistes de solutions débuteront leur travail le 5 janvier prochain.
Les personnes suivantes ont accepté de joindre le Groupe de travail: Caterina Corazzo, Saint-Jean ; Louise Imbeault, Moncton ; Annette Roy, Robertville ; Cyrille Sippley, Saint-Louis de Kent ; Kassim Doumbia, Péninsule acadienne, Michaël Dubé, Edmundston et Bernard Richard, président du comité.  Ce dernier sera appuyé dans son travail par Éric Forgues et Michèle Landry de l’Institut canadien sur les minorités linguistiques.
Selon Hélène Boudreau, vice-présidente du forum citoyen de la SANB, « la journée de réflexion citoyenne aura permis aux membres présents de prendre connaissance de la complexité des enjeux de la gouvernance de la SANB et ainsi revoir la structure actuelle de la SANB suite à la décision prise par treize organismes du forum des organismes de créer un nouveau mécanisme de concertation. Néanmoins, quatorze organismes demeureront au sein de la SANB. Le règlement de la SANB permet le retrait des membres du Forum des organismes sans pour autant enlever la légitimité de son rôle auprès de ses membres individuels et des organismes qui veulent continuer à militer au sein de la Société. Le mandat de la SANB demeure pertinent et celle-ci a un rôle important à jouer dans la promotion et la défense des intérêts de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick » de dire Madame Boudreau.
La présidente de la SANB, Jeanne d’Arc Gaudet, se réjouit de la mise en œuvre du Groupe de travail et tient à remercier les personnes d’avoir accepté ce défi. Elle pense qu’elles ont toute l’expertise requise pour réaliser les tâches qui leur seront confiées.

Pour plus d’information, M. Bruno Godin, directeur général de la SANB, 506-783-4205.