Chargement...

Actualités

DISCUTER DE LA CONSTITUTION CANADIENNE : ET POURQUOI PAS?

by sanb|19 juillet 2017

Petit-Rocher, 19 juillet 2017. Le Canada est un compromis!  Nous avons construit un chemin de fer, et 150 ans plus tard, la liste des grands projets nationaux est longue. Cependant, il y a certaines initiatives de construction dans la nation qui demeurent inachevées. Les langues officielles, le multiculturalisme, notre système de soins de santé publique, la GRC et bien d’autres choses ne sont pas uniquement des programmes étatiques : ils sont des symboles de notre pays.  La SANB croit que la volonté du Québec de discuter de la Constitution est une occasion unique d’améliorer le fédéralisme canadien.  Les dossiers autochtones, l’Acadie, les défis démographiques, l’environnement, la péréquation, la gouvernance municipale, la souveraineté dans l’Arctique, les ressources naturelles et bien d’autres choses pourraient être traités dans une telle démarche. La SANB, lors de son AGA tenue à Miramichi, soit le 18 juin 2017, a adopté une résolution visant à s’assurer que les communautés francophones et acadiennes auront une place à la table de toutes négociations constitutionnelles futures, tout comme les négociations de l’entente de Charlottetown.

«La SANB constate une grande volonté du gouvernement COUILLARD de faire rupture avec l’isolation québécoise dans la grande famille canadienne.  Les initiatives du Québec en matière de francophonie canadienne et en immigration francophone sont des exemples concrets que le Québec veut fortifier ses relations, et cela, non seulement avec les communautés francophones et acadiennes, mais aussi avec les provinces et les territoires de façon sincère et respectueuse. Il sera aberrant si les gouvernements ferment la porte au Québec, encore une fois!» de déclarer le Kevin Arseneau, président de la SANB.

«Il existe une grande différence entre revendiquer une assemblée constituante et demander poliment de discuter de notre Constitution de manière saine et respectueuse.  La demande du Québec, soit celle d’entamer une discussion, lors de cette année du 150e anniversaire de notre pays, est importante et elle mérite qu’on en discute davantage.» de conclure le président Arseneau.

La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick est un organisme provincial voué à la défense et à la promotion des droits et des intérêts de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick.

-30-

Pour plus d’informations ou pour obtenir une entrevue :

 

 Kevin ARSENEAU, président – SANB

Téléphone portable : (506) 251-8246

 

Ali CHAISSON, directeur général – SANB

dg@sanb.ca – Bureau : (506) 783-4205