Chargement...

Actualités

Déclarations anti-francophones : une situation déplorable

by sanb|15 juillet 2015

Déclarations anti-francophones :

Une situation déplorable      

PETIT-ROCHER, le 15 juillet 2015 – La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) déplore les commentaires anti-francophones qui circulent sur les médias sociaux.

Récemment, des groupes se sont organisés sur les réseaux sociaux afin de s’en prendre au bilinguisme officiel de la province. Ainsi, des membres de ces groupes encouragent les anglophones de la province à exiger un service en anglais et à vérifier que les entreprises embauchent du personnel unilingue anglophone. Également, de vives attaques ont été menées à l’encontre de la Commissaire aux langues officielles en la comparant à un soldat nazi.

Jeanne d’Arc Gaudet, présidente de la SANB a ainsi déclaré que « cette situation est déplorable, car elle démontre clairement une ignorance concernant les lois linguistiques de la province. Il sera urgent de travailler à vulgariser la loi qui semble incomprise de beaucoup. Ainsi, afin de préserver un vivre-ensemble harmonieux, il est important, dans notre vie de tous les jours, de rectifier les propos erronés. En effet, il est important que les citoyens et les citoyennes de la province comprennent qu’en vertu de l’article 16.1 de la Charte canadienne des droits et libertés, ‘la communauté linguistique française et la communauté linguistique anglaise du Nouveau-Brunswick ont un statut et des droits et privilèges égaux’ et que cela est dû à l’histoire du Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’un privilège que seule notre province possède et il est important d’en être fier et de le conserver