Chargement...

Actualités

Budget provincial 2019-2020 : Redressement à court terme, manque de vision à long terme

by sanb|19 mars 2019

En réponse à une première lecture du budget provincial présenté aujourd’hui à Fredericton par le ministre des Finances, Ernie Steeves, la SANB souhaite exprimer les constats suivants :

Le budget provincial présenté aujourd’hui semble prioriser le redressement financier à court terme, aux dépens de l’élaboration d’une stratégie économique et sociale à long terme.

Ce budget est d’abord et avant tout le budget d’un premier ministre qui se conçoit comme gestionnaire. Le contenu du budget démontre que Monsieur Higgs privilégie une philosophie de gestion entrepreneuriale pour la province, ce qui mène à une certaine négation de l’importance de la fonction publique à l’économie provinciale.

Toutefois, la SANB est agréablement contente de constater que ce budget ne représente pas une tentative de désinstitutionnalisation de la francophonie néo-brunswickoise, comme nous l’avons vu en Ontario. À titre d’exemple, on prévoit dans le budget une augmentation du budget du Commissariat aux langues officielles de 136 000 dollars. D’ailleurs, le budget ne touche pas à l’indépendance des régies de santé, et prévoit également augmenter le budget du Fonds de développement du Nord de 1 million de dollars.

« La SANB voit dans ce budget une tentative de rapprochement avec la communauté francophone de la province », a affirmé monsieur Robert Melanson, président de la SANB.

« Cela dit, plusieurs aspects du budget auront des impacts négatifs sur le développement global de l’Acadie du Nouveau-Brunswick. Le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture subit une diminution de 8,5 millions de dollars de son budget, dont 7,5 millions en Tourisme, ce qui représente une réduction de 40 % du budget de ce secteur. Le tourisme et les arts sont un moteur économique important dans nos régions acadiennes et cette réduction aura des impacts néfastes sur nos collectivités francophones. Enfin, nous constatons également d’importantes diminutions en éducation postsecondaire, soit une diminution de 8,5 millions de dollars ».

« S’attaquer à l’éducation et à la culture n’est pas une stratégie de développement gagnante à long terme », a conclu le président Melanson.

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Éric Dow, Responsable des communications et des relations publiques
communications@sanb.ca  Téléphone portable : (506) 878-0948