Chargement...

Actualités

Bonne nouvelle pour nos communautés francophones :

by sanb|21 mars 2016

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada annonce un nouveau volet du Programme de mobilité international qui équivaut le rétablissement de l ‘Avantage significatif francophone.

La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) et son Réseau en immigration francophone se réjouissent de l’annonce faite par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) jeudi matin concernant le lancement prochain d’un nouveau volet du Programme de mobilité internationale. Ce nouveau volet vise à attirer des travailleurs qualifiés francophones et à les encourager à s’établir dans les collectivités francophones et acadiennes à l’extérieur du Québec.  Le nouveau programme équivaut donc un rétablissement du programme Avantage significatif francophone (ASF) qui avait été aboli en 2014.

À partir du 1er juin, les employeurs canadiens n’auront pas à faire le processus d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) quand ils embauchent des travailleurs francophones étrangers pour certaines catégories d’emploi. C’est exactement ce que faisait le programme Avantage significatif francophone.

Avec l’élimination de l’ASF, les communautés francophones et acadiennes avaient perdu le seul outil fait sur mesure pour leur permettre d’atteindre des résultats tangibles en matière de recrutement d’immigrants d’expression française dans leurs collectivités. Beaucoup de démarches ont été entreprises par les communautés et par la Fédération des communautés acadiennes et francophones du Canada (FCFA) pour demander le retour de l’ASF.  Ces démarches ont aussi incluses une plainte auprès du commissaire aux langues officielles et la FCFA avait également intenté un recours judiciaire suite à l’abolition de l’ASF.

« Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir si nous voulons atteindre nos cibles d’immigrants francophones en Acadie du Nouveau-Brunswick.  Le nouveau programme annoncé par le ministre McCallum hier est donc très encourageant et nous continuerons à travailler avec le gouvernement pour qu’ensemble, nous puissions aller chercher des résultats significatifs au bénéfice de nos communautés», déclare Jeanne d’Arc Gaudet, présidente de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick qui chapeaute le Réseau en immigration francophone dans cette province.

-30-

Pour de plus amples renseignements :
Yvette Bourque
Coordonnatrice du Réseau en immigration francophone du Nouveau-Brunswick
875-0291
sanbyb@nb.aibn.com