Chargement...

Actualités

Bilinguisme des juges à la Cour suprême

by sanb|20 août 2010

Bilinguisme des juges à la Cour suprême

La SANB continue d’appuyer le projet de loi C-232

Le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Jean-Marie Nadeau, réitère l’appui de la SANB au projet de loi C-232, une initiative du député néo-démocrate Yvon Godin. Ce projet de loi veut que les personnes qui aspirent à siéger à la Cour suprême du pays puissent comprendre les deux langues officielles canadiennes sans l’aide d’un interprète.

Monsieur Nadeau ne croit pas qu’il faille diluer le teneur de ce projet de loi en favorisant une autre option telle que celle proposée récemment par l’Association du barreau canadien (ABC). « Je ne pense pas que c’est trop demander, en 2010, que les personnes qui veulent siéger à la plus haute instance du pays soient bilingues », d’ajouter M. Nadeau.
« Ce projet de loi est vraiment la meilleure manière de s’assurer que la Cour suprême sera une institution bilingue, de poursuivre le président de la SANB. C’est pour ça qu’il est important de l’appuyer et qu’il soit adopté par le Sénat. »