Chargement...

Actualités

Assermentation des ministres : la SANB optimiste

by sanb|9 novembre 2018

Plus tôt aujourd’hui à Fredericton, le premier ministre Blaine Higgs a dévoilé son premier Conseil des ministres. Après avoir pris connaissance de la composition du nouveau cabinet de Monsieur Higgs, la SANB demeure optimiste et y voit plusieurs signes positifs :

  • Lors de son assermentation, Monsieur Higgs a prêté serment dans les deux langues officielles, ce qui témoigne de ces efforts continus quant à l’apprentissage du français ;
  • La nomination de Monsieur Gauvin à titre de vice-premier ministre, ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, et ministre responsable de la Francophonie est un geste lourd en symbolisme qui ne passe pas inaperçu ;
  • À défaut de renseignements contraires, Monsieur Higgs sera le ministre responsable de la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, comme prévu dans ladite Loi (à noter que Monsieur Gallant avait délégué cette responsabilité au ministre Kenny pendant son mandat) ;
  • Aucun membre du People’s Alliance n’a été nommé au cabinet ;
  • La nomination de Monsieur Gregory Thompson à titre de ministre des Affaires intergouvernementales représente un choix prometteur. En tant qu’ancien ministre fédéral, Monsieur Thompson connait très bien l’appareil gouvernemental fédéral et saura surement mettre ses connaissances au profit des Néo-Brunswickois et des Néo-Brunswickoises.

Cela dit, la SANB garde une réserve quant à la nomination de Monsieur Dominic Cardy à titre de ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, compte tenu de ces antécédents politiques quant à la dualité des transports scolaires et à l’immersion précoce. La SANB surveillera donc ce ministère de très près. Aussi, aucun ministre n’a été désigné responsable de la démographie et par le fait même de l’immigration/l’immigration francophone.

« La composition du cabinet de Monsieur Higgs porte plusieurs signes positifs », a déclaré Monsieur Robert Melanson, président de la SANB. « Cela dit, permettez-moi d’être très franc : la SANB ne tolèrera aucun recul en matière de dualité. La SANB ira jusqu’à la Cour suprême pour assurer que la province respecte ses obligations en matière de l’Article 16.1 de la Charte canadienne des droits et libertés », a conclu Monsieur Melanson.

 

– 30 –

Pour de plus amples renseignements :

Éric Dow, responsable des communications et des relations publiques

communications@sanb.ca — Téléphone portable : (506) 878-0948