Chargement...

Actualités

Appel d’intérêt – Groupe Action Projet sur la langue de travail dans la fonction publique provinciale

by sanb|29 novembre 2018

Object : Création d’un Groupe Action Projet
SUJET : La langue de travail dans la fonction publique du Nouveau-Brunswick

Depuis de nombreuses années, la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick est témoin d’une stagnation quant à l’utilisation du français comme langue de travail dans la fonction publique provinciale. Alors que le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada, il n’y a aucune disposition sur la langue de travail dans la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick. Ceci en amène plusieurs à se demander si le bilinguisme de la fonction publique ne serait, en réalité, qu’un bilinguisme de façade. D’ailleurs, alors que la fonction publique est principalement composée d’employées unilingues anglophones, l’appareil gouvernementale est considéré par certains comme un lieu d’assimilation vers l’anglais et plusieurs mythes persistent auprès de la population générale quant à l’impossibilité de se faire embaucher ou d’avancer dans la fonction publique en tant que personne unilingue.

C’est pour ces raisons que la SANB lance un appel d’intérêt à la communauté pour la création de son nouveau Groupe Action Projet (GAP) sur la langue de travail dans la fonction publique.

Le but du GAP sera de répondre, entre autres, aux questions suivantes :

  • Quel est, au niveau statistique, le portrait actuel du bilinguisme dans la fonction publique provinciale pour chaque ministère?
  • Quels cadres linguistiques pourraient être adoptés par chaque ministère pour atteindre une parité quant à l’utilisation du français à l’intérieur comme à l’extérieur de la fonction publique ?
  • Quelles seraient les outils les plus efficaces pour surveiller et mesurer l’évolution du bilinguisme dans la fonction publique ?

LE CONCOURS RESTERA OUVERT JUSQU’AU 21 DÉCEMBRE  2018

Toute personne intéressée de faire partie du GAP au sujet de la langue de travail dans la fonction publique du Nouveau‑Brunswick est invitée à soumettre sa candidature en faisant parvenir une lettre de motivation et un curriculum vitae à l’adresse courriel suivante : communications@sanb.ca.

Les candidatures doivent être présentées en français.

Nous remercions à l’avance toutes les personnes qui déposeront leur candidature.

Le GAP en bref : 

Définition :  Le GAP est un groupe qui réunit des citoyens et des citoyennes qui ont à cœur de travailler sur l’avancement de certains dossiers ou d’enjeux cruciaux pour la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick. Le but est de cultiver une intelligence collective sur un thème choisi en fonctions des discussions issues des Parles‑Ouères (l’activité de rencontre citoyenne de la SANB), et de viser des pistes de solutions potentielles qui seront mises de l’avant par la SANB.

Rôle :

  • Explorer de nouvelles perspectives d’évolution en lien avec un thème spécifique;
  • Présenter des pistes et/ou des solutions ;
  • Établir des recommandations à la SANB ;
  • Proposer des actions concrètes et en déterminer le calendrier.

Processus de sélection : La SANB lance un appel d’intérêt aux citoyens et citoyennes du Nouveau-Brunswick afin d’avoir des personnes intéressées par le thème, et voulant s’investir fortement pour l’avancée du dossier en question.

Les personnes intéressées devront répondre à l’appel d’intérêt en faisant parvenir au bureau de la SANB leur curriculum et leur lettre de présentation.

Le bureau de la SANB, en fonction du thème, choisira des personnes selon l’intérêt et les compétences de chacune.

Les personnes retenues seront avisées par courriel et/ou par téléphone. Un courriel portant le nom du Groupe action projet (GAP) sera initialisé.

Structure :

  • Le GAP projet est composé de 6 à 10 personnes.
  • En son sein, le groupe nommera un ou une responsable du dossier et un ou une responsable déléguée.
  • Les réunions se feront de préférence par téléphone, Skype ou tout autre support numérique que le groupe aura choisi.
  • Le nombre de réunions sera entre 4 et 6 réunions au maximum.
  • La planification de l’ensemble des réunions devra être fixée à la fin de la première réunion.

Le responsable du dossier sera le lien privilégié entre la SANB et le groupe action projet. Le responsable du dossier aura pour fonction de présider les réunions, et de guider de manière efficace les débats pour arriver au terme des 4 à 6 réunions à des recommandations ; des pistes ; ou même des actions concrètes à réaliser relatifs au thème.

Le responsable délégué aura pour mission d’établir, avec la présidence du groupe, l’ordre du jour des réunions, de convoquer les personnes du groupe, d’enregistrer ou prendre les notes de chaque réunion. Elle devra remettre au bureau de la SANB, les enregistrements aux fins d’établir le compte rendu ; ou bien directement le compte rendu de chaque réunion si celle-ci a pris des notes.